Pourquoi écrire ?

A quand remonte mon désir d’écrire ?

Je crois qu’il a toujours été en moi.

Je me souviens les remarques de certains de mes supérieurs quand j’écrivais des rapports ou des compte-rendu. “Maryse, s’il te plaît, pas de littérature !” Alors je me réfrénais, me tenant à une écriture factuelle, rapide.

La vraie question est “Quand en ai-je pris conscience ?” 

Il m’a fallu un paquet d’années, je l’avoue. Et un autre paquet pour oser l’affirmer, le réaliser. Et c’est bien ainsi. Le temps est un allié indomptable, inélastique, comme diraient les économistes.

Je viens d’une famille peu enclin à la lecture. Moi, je dévorais les livres. Résultat, j’étais le E.T. de service et je le suis encore. Jusqu’à récemment, je vivais mal ce statut. Maintenant, c’est une fierté. J’enfonce même le clou en passant de l’autre côté du miroir, celui de l’écriture. Tant pis pour eux, tant mieux pour moi.

J’ai toujours admiré ces personnes capables d’écrire un livre qui touche aux tripes et chamboulent les neurones. Je me disais “Mais comment font-elles ?” ou “Où trouvent-elles toutes leurs idées ?

Maintenant, je sais. Elles puisent leur inspiration dans leur cœur, leur vécu. Voilà leur matière première. Et moi, je suis gâtée. Au cours de mes années de pro, de maman, de femme, j’ai un beau stock et je m’en sers, sans modération.

>>>> Pour plus, lire cet article.

Mon rêve avec mes histoires ? Faire vibrer, émouvoir, faire réfléchir et faire découvrir des choses inconnues.


A vos marques… prêt(e) ? Partez !

Nouvelles et/ou Histoires